Prise en charge Acouphènes, Hyperacousie,Montpellier, Alès, France Acouphènes, Afrepa

  Lorsqu'un acouphène apparaît, beaucoup ont tendance à chercher des explications dramatiques à l'existence de ce bruit, craignant souvent une tumeur cérébrale, des désordres mentaux ou bien de devenir sourds. Fort heureusement, l'acouphène indique très rarement un désordre grave. Cependant, lorsqu’il survient, il est important de consulter rapidement un spécialiste qui évaluera votre audition et qui réalisera quelques investigations permettant d’éliminer les très rares causes graves d’acouphènes et celles, peu nombreuses, relevant de la chirurgie ; seule une faible proportion d'acouphène peut être traitée par la médication ou la chirurgie.

 

 

 

 

 

 

1. Des thérapies cognitivo-comportementales ou encore des approches non conventionnelles comme la sophrologie, l'acupuncture et le yoga peuvent s'avérer très efficaces pour lutter contre les états d'anxiété et de stress en général, et ce, afin que l'acouphène ne prenne pas une place disproportionnée au quotidien,

 

2. On propose également des thérapies dites globales associant une prise en charge ‘auditive’ nommée ‘thérapie par le bruit’ et une guidance psychologique consistant à expliquer au sujet la notion d'acouphène pour prévenir les conséquences auditives et psychologiques de conduites inadaptées. La thérapie par le bruit suggère, elle, l’écoute volontaire de bruits spécifiques pendant plusieurs heures par jour associée ou non au port d'appareils auditifs afin d'amoindrir la perception de l'acouphène.

 

 

 

 

 

 

  L'Hyperacousie

 

 Là encore, les origines sont mal connues et comme pour l'acouphène le traitement est souvent une prise en compte perceptive. Celle-ci consiste notamment à réhabituer l'oreille et à fortiori le cerveau à percevoir des sons d'intensité commune. Des thérapies relativement simiulaires à celles de l'acouphène peuvent être envisagées ; par exemple, une thérapie par le bruit avec on sans port d'un appareil auditif visant à resensibiliser aux bruits courants.

  "Dans l'état actuel des connaissances et en attendant la traduction en clinique de certaines avancées expérimentales, la prise en compte perceptive de l'acouphène est souvent la meilleure stratégie thérapeutique. On sait par exemple que la perception de l'acouphène varie énormément entre les sujets, et que pour un même sujet cette perception est lourdement augmentée par un état d'anxiété. Donc les méthodes de relaxation ou de dérivation de l'attention sont très utiles" F. Venail (ORL).

 La prise en charge de l'acouphène ou encore de l'hyperacousie que nous verrons ci-après, nécessite l'intervention d'une équipe pluridisciplinaire associant au minimum un médecin traitant et/ou ORL, un psychothérapeute et un audioprothésiste, chacun de ces professionnels luttant contre l'acouphène avec des outils différents mais indissociables.

  Occulter le bruit n'est en aucun cas la solution, au contraire cela amplifierait l'intolérance aux sons courants.

Entendre, Ecouter, Comprendre

Vous avez une question, besoin d'un renseignement ?

Contactez-nous !

Suivez nous également sur Facebook !